Témoignages

Anas ZAMBIB – LPMAT 2017/2018 – Finances et marchés publics

  • Quel est votre parcours ?

J’ai tout d’abord fait BAC ES 2014 puis j’ai poursuivi en Licence économique et sociale (AES). J’ai validé les 2 premières années puis j’ai préféré trouver quelque chose de plus concret. J’ai donc fait une transition en LPMAT.

  • Comment avez-vous entendu parler de la LPMAT ?

C’est d’abord ma conseillère d’orientation qui m’en a parlé. Puis durant ma 1ère année de licence j’ai eu un cours de droit constitutionnel présenté par Mr PARIENTE le directeur de la licence qui lui aussi m’en a parlé.

  • Pourquoi avoir choisi les finances et marchés publics ?

Durant mes années de licence AES j’ai eu l’occasion de choisir l’option marché public et finance publique ce qui m’a beaucoup plu. Ayant donc déjà une base dans ce domaine j’ai voulu me spécialiser et acquérir de nouvelles connaissances.

  • Qu’est-ce que la LPMAT vous a apporté ?

Tout d’abord une véritable expérience professionnelle et de réelles responsabilités grâce à mon stage à la Mairie de Sainte-Eulalie. J’ai eu l’occasion d’approfondir mes connaissances sur le monde territorial. Mais surtout sur les finances et marchés publics j’ai pu voir plus en profondeur tout ce qui est plan juridique, la législation…

  • Que faites-vous maintenant ?

Aujourd’hui je travaille pour la Région Nouvelle Aquitaine dans le service « CRS Éducation » où je m’occupe de la partie finance des dépenses des lycées. Et je me sers tous les jours de ce que j’ai appris en LPMAT.

Ilyès MAHMOUD – LPMAT 2017/2018 – Urbanisme

  • Quel est votre parcours ?

Avant la licence je sortais d’un BTS MUC, et de deux années en tant qu’assistant d’éducation dans un collège.

  • Comment avez-vous entendu parler de la LPMAT ?

Bouche-à-oreille : une ancienne étudiante de la promotion 2016-2017, qui était ma collègue de travail, y postulait. Je m’y suis intéressé, elle m’a alors résumé la licence. Je ne la connaissais pas, ça collait complètement avec mes volontés de poursuite d’étude.

  • Pourquoi avoir choisi l’urbanisme ?

Mon choix au départ s’était porté sur l’option RH, qui me semblait la notion la plus abordable. J’étais ouvert à l’option urbanisme mais pas énormément aux finances. J’ai finalement été retenu pour l’option urbanisme et je ne l’ai pas du tout regretté, j’ai acquis énormément de notions en peu de temps. Nous étions peu, donc plus pratique pour échanger avec les intervenants, et de réelles opportunités d’embauche par la suite.

  • Qu’est-ce que la LPMAT vous a apporté ?

Un diplôme, un gain de confiance, une insertion progressive au monde pro, des échanges avec un public riche, et des connaissances très intéressantes et concrètes. J’occupe mon poste actuellement grâce à cette licence. Toute la culture territoriale nécessaire au premier semestre, et les cours de spécialité du second semestre me sont quotidiennement utiles pour mon poste.

  • Que faites-vous maintenant ?

J’ai intégré le poste actuel avant même d’avoir terminé mes examens. J’ai été intégré à Bordeaux Métropole le lundi 18 juin, j’ai passé mon oral de spécialité le jeudi suivant. Dans la foulée les résultats de la licence sont tombés. Durant l’occupation de ce poste qui n’était censé durer que l’été, j’ai passé un entretien face à un jury pour un poste d’instructeur B qui s’est ouvert dans le service. Il s’avère que ma candidature a été retenue, j’occupe donc toujours le poste en contrat dans l’espoir d’obtenir le concours afin d’envisager une titularisation. Les choses se passent très bien, les débouchés sont réels et concrets.

Sabrina MEAUD – LPMAT 2016/2017– Ressources Humaines

  • Quel est votre parcours et qu’est-ce que la LPMAT vous a apporté ? 

Au cours de l’année, le stage m’a permis une première immersion dans le secteur public et d’en observer l’organisation.
La licence professionnelle MAT m’a permis d’acquérir des connaissances juridiques actualisées et des outils de gestion administrative facilitant mon insertion dans la fonction publique territoriale. En effet, avant de débuter la formation, je n’avais qu’une vague idée du fonctionnement d’une collectivité.

  • Selon vous, quel est le plus de cette licence ? 

À l’issu de la licence, presque toute la promotion avait déjà trouvé un employeur. Selon moi, si cette licence est si efficace, c’est dû au fait que les cours soient donnés par des agents territoriaux déjà en poste et experts dans leur matière. Cela fait de la licence professionnelle une formation très reconnue, voire demandée.

Pour ma part, cela a été un véritable tremplin à ma réorientation professionnelle.

  • Que faites-vous maintenant ? 

Aujourd’hui diplômée, je suis gestionnaire du personnel dans un établissement public, et mes cours théoriques s’illustrent parfaitement au quotidien dans mes missions, et m’aident à suivre un cadre juridique essentiel dans ce milieu très réglementé.

Kévin LEGENDRE-BONIFACE – LPMAT 2015/2016– Urbanisme – Poursuite d’étude en MASTER

  • Quel est votre parcours ?

J’ai toujours eu une appétence pour le monde des collectivités locales. Mon parcours s’est construit autour de ce domaine.
Mon parcours commence par un DEUG de Droit à l’Université Savoie-Mont-Blanc. J’ai rejoint en 2015 la Licence professionnelle.
Après cette année passée à Bordeaux, j’ai ressenti le besoin de continuer mon cursus afin d’améliorer mes connaissances en gestion territoriale et d’enrichir ma pensée politique. C’est ainsi que j’ai successivement fait une Maitrise de Sciences politiques à l’Université de Bordeaux (2017), puis un Master de Droit et action publique territoriale et environnementale à l’Université de La Rochelle (2018).
En parallèle de mes études, j’ai choisi de m’investir dans le jeu politique.
J’ai été aux côtés d’une liste candidate aux élections municipales de 2014. Une élection remportée avec brio.
J’ai également été partie prenante d’une élection sénatoriale partielle en 2017.
C’est à ce moment que j’ai fait l’une des rencontres les plus importantes de ma vie. Au fur et à mesure, nous avons noué avec la candidate un lien de confiance. J’ai appris et apprends beaucoup d’elle, de son expérience d’élue locale.
Une fois devenue Sénatrice, elle a fait le choix de me prendre comme attaché parlementaire, poste que j’occupe aujourd’hui.

  • Comment avez-vous entendu parler de la LPMAT ?

Ma réponse est simple… Internet !
C’est en parcourant Internet que j’ai trouvé différentes Licences professionnelles, dont celle de Bordeaux.
Une fois les résultats de mes candidatures en main, j’ai choisi d’aller à Bordeaux pour découvrir une autre région.

  • Pourquoi avoir choisi l’urbansime ?

Je souhaitais après cette année de Licence professionnelle être pleinement opérationnel dans le champ de l’urbanisme et de l’action foncière. C’était par ailleurs un domaine que j’avais déjà touché du doigt au travers de mon action politique.

  • Qu’est-ce que la LPMAT vous a apporté ?

Des notions et logiques essentielles sur la gestion des collectivités territoriales. Et cela m’aide quotidiennement dans mon métier : aider les collectivités territoriales à monter leurs projets.

  • Pourquoi avoir continué en MASTER et est-ce que la licence vous y a bien préparé ?

Pour approfondir mes connaissances, notamment sur les questions politiques (pensée politique), urbanistiques (loi littoral, aménagement du territoire) et financières (fiscalité, recherche de subventions).
Je pense que la Licence professionnelle m’a bien préparé à ce passage en Master, par exemple sur le plan rédactionnel et en terme d’organisation du temps de travail.

  • Que faites-vous maintenant ?

Attaché parlementaire d’une sénatrice de Bourgogne-Franche-Comté, également conseillère municipale d’une commune d’environ 900 habitants.
Mon métier consiste à aider les collectivités territoriales tant dans leurs montages de projets (recherche de subventions, par ex.), que dans leurs relations avec l’État et les différents opérateurs qu’ils rencontrent, comme les opérateurs de téléphonie.
Je produis également notes et courriers. Enfin, je m’occupe d’une partie de la communication (site Internet, réseaux sociaux) et de tout ce qui attrait à la logistique : calendrier, réponses aux invitations, organisation d’événements, etc.

Isabelle BARDINET – LPMAT 2017/2018 – Ressources Humaines – Reconversion Professionnelle

  • Quel est votre parcours et qu’est-ce que la LPMAT vous a apporté ? 

J’ai repris mes études à l’âge de 47 ans en effectuant un DU (diplôme d’Université) administration des collectivités territoriales et étant passionnée par l’environnement des collectivités territoriales j’ai décidé de poursuivre en licence pro.

J’ai effectué la LPMAT en apprentissage à la Région Aquitaine aux Ressources Humaines.

  • Selon vous, quel est le plus de cette licence ? 

Cette licence apporte beaucoup de débouchées. Elle permet de se créer ou d’agrandir son réseau professionnel grâce aux intervenants qui sont majoritairement des professionnels et au réseau d’anciens étudiants. Le rôle du directeur de formation, M.Pariente, est très important, il a une grande confiance en ses étudiants et apporte son soutien lorsqu’on le sollicite.

  • Que faites-vous maintenant ? 

Diplômée le 30 septembre à la suite de la fin de mon apprentissage, j’ai été embauchée en tant que contractuelle le 4 octobre au Pôle Territorial Ouest au Haillan.

Vous avez des questions ? Contactez-nous au plus vite !